01 avril 2015

CPB6 - Janzé 2 : 26 - 19

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
Car tôt sont les réveils, les réveils en Bretagne,
Les jours de match de hand d'une équipe de battants...

C'est ce fameux poème de Hugo Victor (l'autre, le moins connu) que les joueurs du CPB 6 avaient en tête lorsqu'ils ont réglé leur réveil un samedi soir, jour de changement d'heure.
Tous? Non. Car l'irréductible Briec résiste toujours et encore à l'idée d'avoir un téléphone, un radio réveil, un réveil, un micro-onde avec une heure réglable.

C'est donc bien tôt pour un dimanche que presque toute l'équipe est présente à Géniaux pour affronter l'équipe de Janzé 2 (le retour).

Echauffement normal (à noter l'échauffement du gardien à 2 ballons par joueur, 2 fois plus efficace pour le gardien, 2 fois plus efficace pour les joueurs), choix du terrain, tout ça tout ça et hop! Début du match.

La première mi-temps est clairement en faveur du CPB. Lorsque la balle circule bien et rapidement nous trouvons des espaces dans une défense assez haute mais manquant de volume.
Rapidement le CPB prend l'avantage et monte jusqu'à 9 buts d'avance. Nous jouons simplement, cherchant les décalages, les pivots et ailiers sur des entrées, et ça marche.

score à la mi-temps : 18-10

La seconde mi-temps est plus accrochée. Janzé qui a modifié sa façon de jouer par rapport au début de match nous dérange un peu et nous mettons un peu de temps à nous adapter.
La solution de prendre un peu plus haut leur demi, seul a réellement faire le jeu sera la bonne.
En attaque, la fatigue se fait peut etre sentir, nous trouvons le but mais moins facilement qu'en première. La défense janzéenne est plus accrocheuse. Comme dit Lionel "Respectez le jeu et ça passera!"

score final : 26-19

Goodberg : euh je ne sais plus
Freezberg : Sam pour une contre attaque ratée en mode sol ou moi, pour 2 passes interceptées. c'est selon
Chateberg (oui c'est nouveau) : Olivier pour son but en poussant la balle, les pieds en zone, mais accordé quand même.

Faits marquants :
- bonne ambiance
- bonne circulation de balle en général (trop parfois, on m'a reproché de faire la passe au lieu d'aller tirer, c'est dire)
- une nouvelle règle imposée par la table de marque : le temps-mort de l'arbitre. Oui, pourquoi pas.

Tiens tant que je parle de la table, je remarque quelques étrangetés sur la feuille de match.
Quand est-ce que Lionel a marqué un but et s'est pris 2 minutes??
Je vois aussi que Fred a 0 buts à son compteur alors qu'il en a 3 sur le déroulé du match alors que Fabien en a 3 en total et 0 sur le déroulé...
Z'aviez bu  les gars?? :-)

Merci quand même à Max et Nico pour la table et à Ludo pour le coatching.

Délinquants du jour : moi et bah non, pas Lionel, on en a eu un autre?

08 mars 2015

CPB5 / Thorigné : 28/28

Il est des matchs nuls qui ressemblent à des victoires et le public venu en nombre, comme lors de chacune de nos sorties, aurait pu s'y tromper en voyant notre "kéké Baroud" final mais j'y reviendrai.

Passons aux choses sérieuses car là aussi la foule des lecteurs attend des éclaircissements: Les temps forts:

 - Dans les vestiaires, Brieg et Thomas se présentent et font connaissance
 "Salut, moi c'est Thomas!
 _ Hello moi c'est Brieg!"
 Cela démontre une cohésion d'équipe hors norme, une assiduité aux entraînements inégalable et une présence d'automatismes évidente entre nos deux inséparables (auteurs sur les ailes d'un très bon match même si ils n'ont pas toujours été assez servis).
 Dans les vestaires toujours, Maitre Enfoiros (alias Lucas) vient quémander auprès de son cher capitaine une somme due soit disant pour absence de photo sur licence. Ce à quoi ce dernier lui répond en lui parlant de la pluie et du beau temps ... Et surtout du beau temps en ce moment. Mais rien n'y fait... Lucas veille. Trop fort le mec. Ca promet une belle bouffe de fin d'année. Mais je m'égare...

 - Echauffement: Après avoir fait disparaître les 6 gnomes parthenaysiens du terrain (Pour Herrib qui lira sûrement ces lignes... Parthenaysiens: Habitant de Parthenay de Bretagne située à l'ouest de Rennes d'où je suis en train de vous écrire ces quelques lignes), nous effectuons un échauffement sérieux qui présage d'un match... sérieux. On rappelle que nous jouions les premiers avec donc une motivation toute naturelle (ahhh si Bain de Bretagne avait été premier...).

 - Coup d'envoi: L'arbitre ne sait plus qui doit engager. Il convoque à nouveau les deux capitaines qui ne savent plus trop non plus. Sérieux je vous dis...

 - 2' (pour le timing des actions j'ai demandé à Tangi pourtant arrivé seulement à la mi-temps de me communiquer les moments précis de chaque action... Parce que Tangi à la table c'est du ...sérieux! Attention quand même si l'arbitre le chatouille ...même à la table il n'aime pas ça. Merci à toi Tangi et dommage que tu n'aies pas pu jouer... ça a manqué!): On comprend très vite qu'on aura fort à faire avec leur numéro 2... qui va très vite... (tire en appui sur un pas avec précision et ...vitesse donc).

- 3': Ils comprennent très vite qu'ils auront fort à faire avec notre...collectif! Et chacun montre qu'il est au service de l'autre pour libérer la balle en attaque. Max, demi centre, en profite pour perforer la défense et le score est ouvert. Son festival de début de match commence avant que leur défense passe en 5/1.

- 12': Max , toujours lui (l'homme du match à n'en pas douter!) , chante une petite chanson au moment où le joueur adverse tire son pénalty. Résultat 2 mn. Cagnotte!

- 19': Mathieu perfore la défense par une rotation en pivot. Tout le monde admire, personne ne replie et leur demi marque sur l'engagement en perforant notre non-défense et tout ça sans rotation...

- 20': Ousseni arrivé en retard entre en jeu. Ousseni marque.

- 23': Le score est serré, leurs attaques se limitent à leur individualité que nous ne parvenons pas à museler. Nous varions les plaisirs de notre côté et je pense pouvoir dire que tout le monde a scoré.

- 26': Philippe envoie un tir à la hanche de l'aile qui part de bien bas et qui arrive bien haut dans la lucarne... Pauvre lucarne...

-30': mi-temps sur le score de 15/15. Oui c'est serré parce qu'on est quand même sérieux!

 Mi-temps: Jean Paul (ou JP, ou JPlovitch ou le druide, je dis ça pour Thomas et Brieg qui ne connaissaient peut être pas encore JP...) rassemble ses ouailles et nous maintient sa confiance. La défense a été meilleure en fin de mi-temps. JP insiste sur le fait de maintenir une défense pas trop haute sur leur demi qui risquerait de rapidement passer un joueur trop avancé. En attaque, on continue à proposer sans la balle notamment dans le secteur central en jouant entre arrières latéraux derrière le défenseur avancé.

-  38': On reprend les devants. 20-16. C'est bon!

- 41': Martin décolle pour passer au dessus de la défense. J'ai tout vu, si, si . Il était super haut! Et il a marqué!

- 45': On a tricoté, perte de balles, mauvais choix, des deux minutes qui commencent à tomber... Ils reviennent. Moins bon!

- 47': Des arrêts répétés de Gilou nous maintiennent dans le match.

- 50': C'est tendu, je prends un vilain coup du vilain 6 (qui était pas super cool avec ses collègues non plus d'ailleurs).

- 51': Max est averti une troisième fois ... C'est rouge! Et un peu n'importe quoi mais je me suis promis de ne faire aucun commentaire sur l'arbitrage...

- 53': Toujours aussi tendu mais ça joue! On ne leur siffle pas de passage en force ...nous, on y a droit... mais je me suis promis...blabla...

- 55': un but d'écart pas plus entre les deux équipes.

- 58': Jo sort des arrêts et les écoeure.

- 59': Le CPB 5 est mené d'un but . Temps mort. Décision de JP: défense indiv tout terrain (la DITT). Puis récupérer la balle et marquer.

- 60': Arrêt énorme de Jo et dans la foulée Ousseni (il me semble que c'est lui) égalise! Dernière opportunité pour eux sur un 9 mètres mais Jo veille à nouveau!

 Après match: - Un kéké baroud avec les 6 petits parthenaysiens et le gardien adverse qui était quand même tout sourire et super fairplay!

 Points positifs:

- Equipe soudée et efficace (notamment au tir en première période. Moins en deuxième)
- Pas de précipitation et super gestion de la fin de match.
- Super coaching de JP (qu'on ne présente plus... à moins que pour Thomas et Brieg... Ok je sors...)
- Deux gardiens vraiment au niveau pour accrocher le leader.
- Un bon esprit qui rappelle le match référence contre Maure.

 Points négatifs:
- éviter les périodes de flottement quand on se retrouve à mener comme après le début de deuxième.
- parler encore plus en défense car là dessus on a encore des progrès à faire.
- connaître le prénom de ses coéquipiers (je sais, ça devient lourd là...).

 Freesberg: Le capitaine pour avoir oublié d'organiser le vote.
                  Marco parce qu'il nous manque déjà (mais gageons qu'il reviendra...)

 Goodberg: Non attribuée également. Mais des idées flottaient comme le missile de Philou ou les arrêts de Jo en fin de match ou encore le coaching de JP.

 Les repris de justesse: 3x 2mn pour Max
                                     1x 2mn pour moi
                                      il en manque 2 je crois... Merci de vous dénoncer...

 Beau dimanche ensoleillé. Et que la 6 gagne!

04 mars 2015

CPB 6 - AL DINARD Score final : 22-21

Samedi soir à Géniaux, premier match de la phase retour pour le CPB 6, bien décidé à tout gagner et finir la saison sur le podium !! Dinard se présente sans remplaçant, nous sommes au complet, les consignes sont donc assez simples, d'autant plus que nous avons déjà identifié le principal danger adverse, avec le n°6, très bon tireur, peu mobile et qui fait toujours la même feinte... Le match devrait être une formalité ! Finalement avec un gardien adverse de bonne qualité, une défense mal organisée et un pivot incapable d'attraper un ballon... la première mi-temps s'achève sur le score de 9-9. La seconde période commencera sur le même rythme que la première avant un passage très délicat pour le CPB 6 avec la totale (2 minutes, tirs ratés,..) pour se retrouver à 14-18 après 15 min de jeu ! Finalement, avec la mise en place d'une prise individuelle sur le n°6, et bien porté par un excellent Martin, le CPB 6 enchainera un 7-0 pour revenir à 21-18 à 6 minutes de la fin. La fin de match sera plus que laborieuse, avec notamment une perte de balle totalement incompréhensible dans la dernière minute qui offrira à Dinard une occasion de recoller au score à la dernière seconde.. Score final : 22-21 A retenir : - le magnifique match de Martin (9 buts), aussi à l'aise des deux cotés avec des angles fermés ! (Goodberg) - le superbe but d'Olivier : lob, double poteau, pour repasser devant à 19-18 - mon match d'une grande faiblesse qui me vaudra la freezberg pour l'ensemble de mon œuvre - la phase aller qui commence par une victoire Pour finir, un grand merci à Titi, parfait et très impliqué dans son rôle de coach ! Merci également à Ludo pour l'arbitrage, et aux joueurs de la 4 pour la table.

04 février 2015

CPB6 - ASC Rennes-1 : 24 -31

En ce dimanche de finale de coupe du monde, l'équipe 6 sait que la tâche qui s'annonce ne va pas être facile.
En inscrivant les noms sur la feuille de match, Sam se pose directement la question qui dérange : Comment aligner une équipe compétitive alors qu'il nous manque un arrière?
Les appels en 5 et l'épidémie de grippe qui se répend dans la région a eu raison des bases de l'équipe. Bon bah on va faire comme on peut, ça sera l'occasion pour certains de s'essayer à un nouveau poste...

Première mi-temps
Les cheminots entament le score et prennent de l'avance. Leur numéro 9, rapide et bon tireur, nous pose des problèmes. Il nous en posera pendant tout le match. Nous manquons d'impact en défense.
Nous sommes menés de 5 buts au bout de 8 minutes de jeu.
Nous nous resaisissons nous remontons notre retard entre la 14ème et la 18ème pour revenir à 10 - 10.
S'en suit en certain nombre de cafouillages, suivis de contre-attaques qui nous fait reprendre du retard.

A la mi-temps, nous sommes menés de 4 buts : 15 - 19

Seconde mi-temps
Sam effectue quelques changements pour la seconde mi-temps. J'échange mon poste de demi pour le poste d'arrière gauche notamment.
C'est le moment pour certains de découvrir le poste!
La mi-temps se passe un peu comme la première. Des choses bien, des choses moins bien. Quelques contre-attaques des 2 côtés mais c'est plus Lionel qui se fait cartonner que les gardiens adverses.
Au mieux nous remonterons à 2 buts des cheminots mais nous décrochons progressivement.

Le match se termine sur le score de 24 - 31

Faits marquants :
- le CPB organise des matchs découverte des différents postes. Thomas et Olivier sont maintenant experts à l'aile, en pivot, en arrière, en demi (bientot gardiens???)
- Elian ouvre son compteur de buts
- Lionel n'a meme pas besoin de faire de parade pour arreter des contre-attaques
- Herrib non, tu n'es pas vieux
- Fred c'est bon, tu es bon pour jouer demi également (attention à la concurrence!!)
- Matthieu, très bonnes aptitudes d'arrachement pour marquer, y a pas, faut qu'on joue encore plus avec le pivot!
- Fab, t'as vu, c'est creuvant le poste d'arrière!

Point faibles :
- personne pour faire la table. Merci Sam pour ton talent d'homme à tout faire
- manque de condition physique en fin de match
- ...

A mon avis, avec une équipe plus classique, et notamment une base arrière complète, nous aurions pu leur faire très mal.

11 janvier 2015


CP 5 – Chateaubourg : 34-25

 
                               
                            
 VS   

C’est en cette journée du 10 Janvier que le valeureux CPB 5 affrontait Chateaubourg.

        Nous rappellerons les fait du match aller : le CPB 5 qui avait été mené tout le match revenu à 3 minutes de la fin à 1 but ce fit sanctionné d’un 2 fois 2 minutes pour contestation d’arbitrage. Je passerai sous silence le nom de ce personnage que nous apprécions et vous laisse le deviner parmi les joueurs qui été présents (John, Joachim, Jeannot, Lucas, Marco, Math, Tangi, Herrib et Fabien). Nous avions réussi à égaliser à l’arracher à 1 secondes de la fin par Mr Tangi au terme d’une remonté de terrain en drible et slalom tel que nous le connaissons pour finir par un tir entre les jambes du gardien sous le gong.

        Nous nous attendions donc à un Chateaubourg revanchard en cette première journée de match retour. Le fier CPB 5 était composé de Sélim, Lucas, Tangi, Louis, Jean-mi, Brieg, Gillou, Martin, Ousseni (pour son 1er match) et Thomas de l’équipe 4 de retour parmi nous. Notre chère Jean Paul en coach emblématique de l’équipe 5 était présent également.

       Match sans arbitre, sans table, nous remercions donc Marco de s’être déplacé pour nous arbitrer ainsi qu’à Philippe, Joachim et Olivier pour la table.

       Après un échauffement classique, le tirage au sort est effectué. Nous retiendrons cette phrase mythique de Marco : «  Comme je gueule beaucoup sur les arbitres, le premier qui l’ouvre prend 2 minutes. »  S’en est suivi une minute de silence en l’hommage des évènements de la semaine.

 
                                                   
 


          Et c’est enfin le début du match, nous commençons en défense 6-0 avec consigne de flotté un maximum comme nous savons le faire en y mettant un peu de rigueur. Nous prenons rapidement l’avantage grâce à une défense solide qui flotte les obligeant à tirer aux ailes. Une excellente gestion du pivot, on communique bien de façon claire. Gillou ferment bien les angles et nous sort leurs tirs un par un. Une attaque efficace à l’image de Ousseni qui passe en 1 contre 1 comme dans du beurre dans leur défense très statique. Au bout de 12 Minutes nous menions 10 à 3. Ils demandent alors un temps morts, les consignes sont claires : continuer comme ça et bien bloqué les ailes à 6 mètres pour éviter qu’ils ne se lancent dans leurs dos. Un léger relâchement de notre part nous fais prendre l’eau ils remontent 10-7 et nouveau temps mort de notre côté. On se fait remonter les bretelles comme il faut. On reprend alors sur les bases du début de mi-temps. Ousseni que nous avions vu alors en 1 contre 1 se mis aux tirs à 9 mètres en lucarne. Nous déroulons jusqu’à la mi-temps on nous menions 18-9.


            A la mi-temps les consignes sont claires, il faut continuer à jouer notre eu et notre défense. Lâcher sa balle plus rapidement afin d’accélérer le ballons et leurs défenses statiques s’en retrouverai perdue.

            La deuxième mi-temps  est à l’image de la première. Quelques faits de match resteront à souligner tel que la passe bowling de Tangi à Sélim finissant dans la touche. Les relances pigeons de Louis 2 fois de suites. Mais bon le principal est ici : nous remportons ce match 35-24. Nous retiendrons aussi une phrase de Marco à un joueur de Chateaubourg : «  Tu réclame encore plus que moi ! » Est-ce réellement possibles ?


Points positifs :

-          Une défense solide qui communique et qui s’entraide
-          Une Bonne ambiance comme le match contre Maure
-          100% aux relances de Gillou

Points négatifs :

-          L’attribution scandaleuse de la Freesberg pour moi alors qu’il y avait de sérieux prétendant (Louis et Tangi)
-          Jouer les engagements rapides : on a le physique pour, poussons encore plus loin
-          La 6 n’avais pas d’arbitre ni de table, je suis resté seul pour arbitrer personne pour la table alors que sur le sondage plusieurs personnes était dispo pour les 2 matchs ……

Freesberg : Moi pour un soit disant tir manqué le gardien était avancé mais je récupère la balle en l’air, en zone et poussé dans le dos, en raison officieuse assumé : « ça t’apprendra à nous faire chier avec ta cagnotte », bref je hurle au scandale.

Goodberg : Ousseni pour l’ensemble de son match : marqueur en arrière, à l’aile, en pivot et en contre attaque (aux alentours de 12 buts je dirais)

Prochain Match le 24 Janvier 21h à Bain de Bretagne.

A Jeudi

Lucas

14 décembre 2014

CPB 5 - MAURE 1: 32 - 29

Hippocrate, célèbre joueur à l'énergie débordante, a rédigé un rapide compte rendu de l'épopée du CPB5. Nous le publions ici, en apportant tout commentaire utile pour aider à la compréhension de l'événement.


Nous avons les honneurs de Géniaux un samedi soir ( ça doit être la 3ème fois en 10ans, donc pour les djeun's ne vous y habituez pas trop, notre salle du samedi c'est la Motte Brûlon!)

Les guerriers:

Gillou, Jeannot (de retour après sa maladie vénérienne de la semaine dernière), Lucas, Selim, Benjamin, Fabien, Philippe, Jean Mi et Tangi. Du vieux de la vieille et des jeunes qui sont rodés à la 5, donc tout coïncidait pour faire de ce match, the match!

Sam nous délaissait pour une femme plus expérimentée, triste pour nous ou pas... ( pour ceux qui n'ont jamais joué avec lui on vous expliquera)! /* commentaire: Sam est un pseudonyme collectif qui désigne en fait un joueur idéal, beau, fort, musclé, intelligent. Le rédacteur veut simplement indiquer que l'équipe alignée ne présentait pas réellement ces qualités, généralement attendues pour une élection de Monsieur Handball. */

Discours d'avant match par JP Onesta: En résumé, "vous avez fait de la merde la semaine dernière, que je revois pas la même chose!" /* commentaire: JP Onesta est un autre pseudonyme collectif qui désigne globalement la figure du père fouettard */

1ère MT: /*MT : lire mi temps; le jeune Hippocrate aime les raccourcis */

En attaque ça circule pas trop mal, on a mis du rythme (ça fait bizarre d'écrire ça pour la 1ère fois en 14 ans de senior), des combinaisons sont annoncées et la réussite au tir me semble plus élevée que la semaine dernière /*commentaire: le jeune Hippocrate regrette un certain match contre Liffré, où les échecs ont été nombreux, malgré une grande solidarité dans le jeu. Il est ici certainement nostalgique du CPB6 où il peut faire preuve d'humour et démontrer sa grande intelligence, ce qui ne semble pas être possible parmi les foldingues du CPB5 */. Après j'ai pas les chiffres en tête, ahahah! On arrive a mener 14-10 au bout de 20mn.

En défense: ils ont un bon tireur mais il reste sur la touche pour l'instant (coaching de merde dirait on). Notre problème en dehors que Lucas a joué en 5-1 pendant 3mn parce qu'il avait envie /* notre ami Hippocrate a le souci de renouveler la syntaxe du français et innove ici */ , est qu'on ne se parlait pas assez donc bcp d'espaces pour eux et des tirs faciles. Mais quand nous nous mettions à aider le copain d'a côté et bien Gillou ou le mur sortaient leurs tirs.

Après un petit relâchement de fin de MT (l'engagement physique nous a aussi fatigué...), ils recollent à 16-15 à la pause.

Discours de JP Constantini: /* voir la remarque sur JP Onesta */

Il a apprécié la défense (bizarre quand on prend 15buts), donc il a dû aimer une action de défense plutôt, laquelle? Moi j'ai aimé la relance en touche de Gillou, et vous?

En attaque, comme Philippe et même un peu Jeannot se font contrer sur 9m (et oui en face il avait mangé plus de soupe), demande de feinte de tir pour décaler son copaing! /* la feuille de match indique que Jeannovic a trouvé très souvent les buts ... 9 buts! */

Bonnes solutions à l'aile et en pivot (ça fait bizarre d'écrire ça pour la 1ère fois en 14ans de senior n°2), après quand le demi centre se blesse en allant s'empaler sur son joueur, on se rabat sur le second choix :-))

2ème MT:

L'intensité physique a baissé des 2 côtés mais la fluidité du jeu est Maurienne (Herrib tu vérifieras stp). /* le gentilé est: MAURITANIEN !!! */

Rapidement revenu à égalité, ils vont prendre 1 but d'avance 17-18.

Mais les petits joueurs du cpb5 ne vont rien lâcher (ça fait bizarre d'écrire ça pour la 1ère fois en 14ans de senior n°3) et revenir a égalité ou ne jamais laisser plus d'1 but de retard. On remerciera particulièrement Jeannot, Fabuenos /* un nouveau dieu: 4 buts! Où cet homme s'arrêtera-t-il? */ , Lucas qui ont tenu la baraque pendant un bon 1/4 d'heure, ainsi que Benjamin qui a pris ses responsabilités au shoot.

Presque tout le monde y allait de son but pour recoller au score et revenir à égalité. Gillou s'enflammait, la défense tenait de mieux en mieux. Mais le physique se faisait ressentir, surtout depuis la blessure du boulet du soir (JP le maudissait de même que ses coéquipiers qui crachaient leurs poumons et priait pour pouvoir sortir souffler 2mn). Jeannot pensait avoir tiré le bon ticket du substitute quand Benjamin s'est pris un front kick qui l'a obligé à sortir et Jeannot a du prendre de nouveau ses responsabilités. Le Score était de 28-28.

Et ce soir était un grand soir pour la Team.

Jeannot pris en individuel, l'efficacité revenait pour Philippe qui marquait 2 buts pour nous faire passer à 30-28.

Temps mort de JP: il a du dire pleins de trucs super importants.

Ils défendent en individuel (pauvre de moi, ma Défense préférée...) mais quand on ne sait pas faire et bien on fait pas. Car Jeannot et Lucas et Selim se trouvent facilement et aggrave la note à +4. Il marque un dernier but à 5 secondes de la fin.

Victoire 32-29!

Conclusion:

Tres beau match où chaque joueur a tout donné sans s'énerver et avec 1 seul remplaçant en 2nde mi temps (merci qui...). Chaque joueur s'est adapté à son poste et est resté concentré même quand la réussite n'était pas là. Aucun 2 mn, de belles actions ou tirs: Fabuenos et son tir qui touche les barres/le gardien, la roucoulette de Jeannot, le 100% de Lucas, le demi tour de Selim, les tirs qui rentrent enfin de Philippe avec le timing parfait, l'assurance de Benjamin au tir (bon ils lui ont fait payer après...), le sac à dos de Jean Mi, les superbes arrêts de Gillou (attention un intrus s'est introduit dans cette liste, sauras tu le retrouver?).

Félicitations à tous et un grand merci à Christophe pour l'arbitrage et Titi/Sam pour la table
Bon dimanche


JANZE 2 - CPB 6 : 22-23

En ce samedi soir, l’instant est grave. Les visages sont fermés, les esprits concentrés.
Les joueurs du CPB6 rassemblés sur le parking du Quick ont ce soir une mission. Une seule. Laver l’honneur du cercle que Janzé a sali le weekend dernier en mettant une fessée au CPB5…
Ce soir, les corps vont souffrir, les pupilles de la nation vont gonfler leurs rangs. Longtemps seront contés les événements du Massacre du 13 décembre.

Nous partons donc à 8 de Rennes avec 30 minutes de retard (merci la LMDE d’être aussi ponctuel dans ses RDV…) mais nous arrivons sur place avant la majorités des joueurs adverses. Cela nous laisse le temps de nous échauffer correctement.
A 8, le choix de l’équipe de départ est assez simple. Le choix des changements également. Pour le rythme du jeu, optons pour des actions organisées, évitons la précipitation. D’autant plus que la salle de Janzé est une vraie patinoire (sans déconner, c’est lourd ces salles récentes pas entretenues!)

Venons en au match.

Nous sommes assez rapidement dans notre match. L’ouverture du score est pour le Cercle, Janzé nous rattrape pour passer devant mais la rigueur de l’attaque cercliste la fait repasser devant de quelques buts. Nous déroulons un jeu simple basé principalement sur des décalages classiques. Nous trouvons plusieurs fois notre pivot en début de match. Janzé s’adapte et le sert plus à la culotte ce qui libère des espaces pour les arrières. L’espagnole, même peu jouée, arrive au fond. Nous tentons des renversements ailier-ailier, arrière-ailier, qui fonctionnent. Comme nous nous appliquons, nous arrivons grosso modo à nous adapter aux conditions de jeu. Nous trouvons quelques solutions individuelles mais ayant oublié nos patins, c'est plus compliqué.
En défense, notre 0-6 fonctionne à peu prêt. Peu de solutions sont trouvées à 6 m par l’adversaire (il me semble).
A la mi-temps, le CPB a un point d’avance (10-11).

Janzé nous rattrape en début de seconde (ils commencent avec la balle, c’est plus simple) mais rapidement nous reprenons de l’avance. 3 buts, voir 4 pendant une bonne partie du jeu. La fatigue de certains se fait un peu sentir. Des passes sont moins précises, nous nous faisons quelques fois intercepter le ballon. Les défenses sont parfois un peu en retard. En tant que demi, je me retrouve entre un JB, boule de nerf permanente, voulant accélérer le jeu sans cesse, et un Nico B, retour de blessure et 3 semaines sans entrainement, voulant poser le jeu pour économiser les forces. J’espère avoir à peu prêt réussi à marier les 2. Nous ne lâchons rien (nous marquerons même sur contre attaque).
Nous prenons un temps mort à 1 minute de la fin alors que nous sommes à + 2. Contrairement à ce que nous nous attendions, Janzé ne vient pas réellement tenter d’intercepter la balle alors que pour nous, il le but est d’assurer les passes, voir de déclencher des fautes pour faire tourner le chrono. Ils y arrivent tout de même et marque un dernier but à 2 secondes de la fin (sur un contre, il faut l’avouer, pas très disputer de notre part)

Le massacre n’aura pas lieu mais le CPB6 marque sa première victoire sur le score de 22-23 !

A noter:
les +
- une ambiance toujours aussi bonne
- des combinaisons simples réussies
- de la patience dans les attaques
- de bonnes choses des nouveaux, le métier rentre!
- désolé Nico B pour t’avoir envoyer au charbon j’imagine à t’en bousiller les cuisses

les -
- un manque de discussion parfois dans la défense
- un manque d’engagement parfois aussi
- des tirs pas cadrés, un peu précipités


Goodberg : Fred pour un tir suite à un renversement aile-aile de la part d’Olivier et un but accordé malgré un hommage à Herrib (il me semble)
Freesberg : moi pour une relance de merde qui devient au final une passe direct à l’adversaire.


Délinquants du jour : rien n’est marqué sur le feuille de match alors à moins qu’ils ne se dénoncent, on va dire que le père Noël est passé et que ce qui s’est passé à Janzé reste à Janzé.

La feuille de match est

10 décembre 2014

LIFFRE 3 - CPB6: 31 - 26

Communiqué du grand architecte, dessinant le monde futur où le CPB6 va abriter sa gloire naissance (un mausolée donc ...).

Samedi 6 décembre 2014, rendez-vous était donné sur le parking du Quick de Cesson pour aller affronter l’équipe 3 de Liffré.

Revirement de dernière minute, Philippe est appelé en équipe 5 pour pallier l’absence de Jeannot malade. Heureusement, Arnaud nous gratifie de sa présence portant le nombre de joueurs à 8. L’équipe est donc composée de :

  • Herrib (capitaine)
  • Math
  • Tangi
  • Fred
  • Joachim
  • Fabien
  • Arnaud
  • Thomas (votre rédacteur du jour)


+ Come (ramasseur de balles et petit Tangi, en plus alerte)

Après un échauffement classique mais crucial compte tenu de la température ambiante, l’équipe de départ s’organise autour d’une défense en 6-0. Le coup de sifflet est donné, l’entame de match s’avère catastrophique pour le CPB avec un cinglant 3-0, puis 5-1. L’équipe se ressaisit pourtant à partir de la 10ème minute et parvient à se maintenir en moyenne à 2 buts de son adversaire du jour.

Quelques bons mouvements et des percées d’arrières pas vraiment bloquées par la défense liffréenne (la boîte à gifles est de sortie mais l’arbitre ne siffle pas) permettent même au CPB de revenir à 1 point de Liffré à l’approche de la mi-temps, avant de se refaire distancer.
Score à la pause 16-13.

Les consignes sont simples :

  • En attaque, continuer de faire circuler le ballon pour trouver des intervalles. Ne pas hésiter à poursuivre son action et à tirer comme l’adversaire n’impose pas de jeu physique. 
  • En défense, bien coulisser avec son joueur et être plus agressif pour empêcher les tirs.
  • La base du handball en fait…


La seconde mi-temps reprend, le ballon est aussi glissant qu’une savonnette, donnant lieu à des réceptions de balles mal assurées. (Qui a dit que l’adversaire rusé a mouillé le ballon à la pause…)
Le CPB s’accroche pourtant et revient une nouvelle fois à 1 but de Liffré malgré 2 exclusions de 2mn.

Mais à partir de la 40ème minute, la fatigue commence à se faire sentir et l’absence de profondeur de banc avec un seul remplaçant ne permet pas de faire tourner suffisamment. Qui plus est, l’absence de pivot « de métier » complique la tâche en défense, avec des joueurs qui dépannent à ce poste sans avoir les automatismes, et 2 / 3 buts consécutifs interviennent sur des tirs à la hanche du n°10 adverse.

Vers la 50ème minute arrive le fait de match qui me vaut la freesberg du jour (mais le rédacteur oublie ici la savonnette d'entrée de mi temps ...). Sur une remise en jeu pourtant anodine au point de corner, la passe mal appuyée est interceptée par l’adversaire et l’action qui s’ensuit finit au fond des filets de Joachim qui laisse exprimer toute sa détresse.

La fin de match devient anecdotique, même si Joachim en profite pour se faire remarquer par quelques arrêts importants nous maintenant à distance respectable et lui permettant de récolter la goodberg (il me semble).

Pendant que le n°4 adverse s’imagine en taureau face au matador Don Tangi Garcia, Fabien parvient à conclure plusieurs contre-attaques, mais le CPB ne parvient pas à recoller au tableau de marque.
Score finale 31-26.

Les conclusions :


  • Les 4 buts d’écarts pris dès l’entame ont été préjudiciables jusqu’à la fin du match.
  • Le CPB n’a pas démérité dans le jeu en faisant circuler le ballon sans tenter des tirs précipités.
  • Le manque de banc désavantageux face à une équipe au complet et qui laisse interrogatif compte tenu du nombre de joueurs licenciés pour les équipes 5 et 6.


Cotisants du jour :
Herrib 1x2mn
Fabien 1x2mn

Voilà pour mon premier compte rendu (je sais que ça ne sera pas le dernier), n’hésitez pas à réagir dessus.

Je pourrais aussi développer le trajet du retour et la solidarité dont nous avons pu / dû faire preuve vis-à-vis de Mathieu qui devait déposer les maillots à Géniaux. Quelques indices : Erreur d’aiguillage, rocade Nord, match de foot au Stade de la Route de Lorient, Vezin-le-Coquet, Géniaux, rocade Sud, parking du Quick de Cesson, 1h de perdu.