13 novembre 2011

CPB5 - VITRE: 23 - 20

Le CPB5, convoqué à 18h45 pour un match prévu, à VITRE, à 20h [question 1: qui est responsable du retard?] [question 2: pourquoi?] se présentait sous une formation encore renouvelée [question 3: quelle raison Lucas avait-il donnée à son absence au dernier match?]

Le retard n'ayant pas été refait sur le trajet, il restait peu de temps pour la préparation. Pour autant, l'échauffement a toutefois été exécuté (certes de façon précipitée) sous la conduite du grand Jeannot qui pour la circonstance, avait trouvé ces accents forts qui fondent les grands pédagogues, les hussards de la République, les chevaliers du savoir, bref les porteurs du savoir dont les jeunes générations s'abreuvent [question 4: qui, dans la voiture du retour, regarde les conneries de TF1 sur un écran 3 * 3 cm?].

On mesure à ce professionnalisme certain la grandeur du CPB5: à la bourre mais préparé à temps ...

La formation de départ défendait en 6-0 pour sacrifier à un schéma classique maintenant bien éprouvé (et sur le fond, le seul compris par tous les joueurs); les ailes étaient bloquées et les deux joueurs de VITRE qui construisaient le jeu ne bénéficiaient pas d'opportunités nettes [question 5: qui est entré dans le jeu assez mollement, subissant quelques petits rebonds vicieux? Ce n'est pas Berlusconi.]

 L'attaque était plus "dispersée". On notera une fois encore un grand nombre de tirs en secteur central, parfois sur le gardien (plutôt souvent d'ailleurs); la préparation manquait; le jeu avec le pivot ne se mettait pas en place, sous l'effet sans doute d'une défense adverse très basse et compacte. On soulignera aussi l'agressivité de cette défense, qui jouait aux limites et plus [question 6: qui s'est insurgé le premier, quittant d'ailleurs le terrain en se promettant de n'y plus remettre les pieds? L'intéressé est fort heureusement revenu]

Des contre attaques, montées de balles rapides, ont été tentées et certaines ont abouti [question 7: qui ajuste les relances 2 m au-dessus? attention, deux réponses sont attendues].


La première mi-temps s'est donc déroulée sans encombre, le CPB5 bénéficiant d'une avance de points importante (5 buts à la mi-temps: 15 - 10].

Il n'y eut pas de consigne de jeu à la mi-temps (enfin, pas de consigne claire, hors le souhait de jouer les contre attaques mais c'est une consigne tacitement reconduite de match en match, à laquelle, parfois, s'ajoute la consigne consistant à extraire ses .... du ....).

La reprise a permis au CPB5, qui n'avait pas varié son jeu d'attaque, d'innover un peu en défense en tentant une 5 - 1 [question 8: a-t-elle duré plus d'une attaque?).


Pour le reste, le match s'est poursuivi comme en première mi-temps avec toutefois ce caractéristique fléchissement, vers la 15ème minute, amenant le CPB5 à perdre progressivement son avance de points en démultipliant les pertes de balles, les tirs sur le gardien, les grognements compulsifs et contestations véhémentes ... Une phase classique dite: "crise de la puberté".  Rien d'exceptionnel, donc, si ce n'est un match gagné. Quand bien même y aurait-il relâchement, l'équipe tient toujours, sur des bases solides (et en priorité, sa capacité de défense).

Quelques questions finales pour permettre de mieux cerner des phases critiques du jeu:

question 9: qui peut être décrit comme un lutin vibrionnant, réussissant des uns contre uns rapides mais commettant des passes hélas ratées quand tout est pourtant joué?

question 10: qui s'était promis de ne jouer que cinq minutes, maximum, mais a réussi l'exploit de jouer 30 mn et plus? Pour préciser la question: c'est un adepte de la nouvelle, de l'ancienne et des grognements.

question 11: c'est un dribbleur enflammé, un compétiteur infernal mais un râleur impénitent. Il a apporté énormément au jeu, en marquant régulièrement (quand il était sur le terrain ...).  Il  a pris, une fois encore, 2mn?

question 12: qui s'est aussi pris 2 mn après un échange diplomatique avec l'arbitre?

question 13: il a été de toutes les contre attaques, il a marqué au moins 3 fois, il ne râle jamais; il joue sa partie avec constance (qui n'est pas son épouse, cela s'entend. D'ailleurs, son épouse attend un enfant pour Noel. Vous le saviez?); il compte parmi les anciens. Qui est-il?

question 14: international breton, il a joué 3 mn sur le terrain pour ensuite gagner le banc de touche, trahi par son talon. Qui est-il?

question 15: après avoir retardé son équipe, il a gagné son poste sur le terrain à grand peine, dans un brouillard qui ne s'est pas dissipé jusqu'à la fin du match. Il était en petite forme en attaque mais a assuré en défense. Il a réussi une phase de jeu exceptionnelle: deux passes, montée au tir en secteur central face à 3 défenseurs -même pas mal!- et pigeon modèle 5mn minimum. Qui est-il?

question 16: sa femme l'ayant autorisé à jouer mais son beau père l'attendant, il a assuré des blocs appliqués et défendu sans défaillir. Certes, il n'a pas été vu par les arrières mais quand même ... Qui est-il?

question 17: il est élégant, aérien, constant. Il est capable de roucoulettes et de relances aériennes (2 mn au-dessus?). Qui est-il?

question 18: il est élancé, calme au départ du jeu mais souvent énervé en fin de partie. Il est la raison même (avec de petits emportements cependant). Il marque tous les penalties; il a été moins chanceux aux tirs. Qui est il?

Question 19: il est entré lentement dans le jeu. Mais sitôt réveillé, il a réalisé une partie énorme, réellement énorme. Il est frisé de l'extérieur, mais raide et sérieux à l'intérieur. Qui est-il?

Question 20: il a réalisé quelques zones (mais bon ...). Il était capitaine pour la circonstance et remercie toute l'équipe pour sa gentillesse, sa compréhension face aux affres du grand âge et sa participation à la célébration de son 34 ème anniversaire (en hexadecimal).

Réponses sur la mailing list ...

8 commentaires:

tangi a dit…

Magnifique compte rendu! Ne change rien et encore merci pour hier, bisous

markovitch a dit…

Trop facile et en plus sans forcer ne change rien Mister Herrib et encore bonne anniversaire

Jean a dit…

Bien joué à tous et au narrateur à qui je souhaite un très bon anniversaire. Deux victoires de suite et voilà le cpb5 aux portes de la première partie de tableau. Continuez comme ça,

M. Patate

Fabiano a dit…

Quelle plume une fois de plus !
Elle semble même s'épanouir avec l'âge...!
Elle ferait même presque oublier qu'on a gagné.
Une dynamique à poursuivre.

A+

jeannovic a dit…

Il est vraiment!!! Il est vraiment!!! Exceptionnel ce maestro dont nous taierons le nom puisqu'il préfère rester caché derrière la question n°20. On aurait pu rajouter à cette enigme qu'il possède une narration jusqu'alors inégalée, un pied droit inhumain, une gentillesse inénarrable, une voiture inrayable, une classe inclassable (magnum de champagne et Jean passe , lol, comme disent les jeun's), un handball inimitable...
Bon je crois que je suis prêt pour ma séance de demain sur les contraires avec les CM2...
Sinon à part pour la question 18, trop facile le questionnaire (bon pour ceux qui étaient présents...).
Sinon (bis), on a gagné!!! et c'est bon ça!!!

markovitch a dit…

trop facile la 18 c'est tout à fait tango et la 20 je crois que c'est jeannot.....

markovitch a dit…

Désolé je ne peux savoir car je ne jouais pas...

Clément a dit…

Euxtra le résumé et joyeux anniversaire encore