06 février 2011

Bain de Bretagne - CPB4: 23 - 30

Pour situer l'action, deux informations préalables afin d'apprécier le lieu et le contexte des exploits du CPB4:

  • le lieu; le gymnase est situé sur le synclinorium du Sud de Rennes, structure formant un relief appalachien (bon voilà, tout le monde est éclairé, non?);
  • le contexte historique; la grande bataille de la finale de la coupe du Conseil Général, qui vit le CPB s'inscliner après une seconde période enflammée contre Chateaubourg, s'est déroulée le 15 juin 2009 (film à voir et revoir en suivant le lien et voir aussi les larmes de Tarplan, émotif impénitent)
 L'équipe, frappée hélas par les nombreuses indisponibilités de joueurs internationaux retenus dans leurs sélections respectives (dont Adrien, de la sélection auvergnate, Tarplan, de la sélection routedelorientaise, Denis de la sélection jamaicaine), se présentait, au tout départ dans une configuration extrêmement resserrée, soit 7 joueurs.

Le renfort d'intérimaires avait donc été recherché mais, hors Fabien, les stocks faisaient défaut et finalement, il fallut accéder aux pré retraités (c'est dire) et retenir Herrib.

Bref, l'aventure commence sur un certain parking rennais, à l'heure dite plus 10mn, par une arrivée (tardive donc!) d'Alex et un appel de Sylvain annonçant (on retiendra la précision) 3mn de retard. L'intéressé est arrivé avec bien plus, évidemment. Ainsi donc la caisse progresse-t-elle de 2€ au moins.

Le match maintenant.


première mi-temps:

Bain de Bretagne (Boen de Bertaèyn en gallo et  Baen-Veur en breton pour ceux qui n'auraient toujours pas compris de quel adversaire il s'agissait) propose une défense en 6-0, assez haute cependant. Le CPB réalise une entame tonitruante et le score s'établit au bout de deux minutes à 2 (pour Alex) - 0 (pour Bain).

Le CPB enchaîne des circulations rapides sur la ligne d'arrières et Ben assure des uns contre uns étonnants et efficaces. Il le fera avec application tout au long de la première mi-temps.

Le secteur central de Bain est toutefois solide; Willou percute et distribue, sans perte de balle significative (on signalera cependant, pour l'anecdote, un étonnant tir de Willou, en position de pivôt: plutôt que de se retourner, Willou prèfère tirer en arrière, en aveugle ...). Cyrille tente quelques tirs dans des positions difficiles et échoue (provisoirement). MoMo tient sa ligne et oblige le défenseur à monter. Sam, en coach appliqué, calme, froid, raisonné, beau, fort, musclé, rempli de bonté, rayonnant d'humour, nappé dans une délicate couche de chocolat glacé, recommande d'écarter le jeu pour étirer la défense et de placer le pivot entre les joueurs 2 et 3.

Bain recolle régulièrement au score mais le CPB a toujours l'avantage. On relèvera une grande aptitude de Bain à râter toutes ses relances, facilitant ainsi le maintien des écarts.

Le CPB défend aussi en 6-0. Bain dispose de deux arrières percutants dont un grand arrière gauche, face à Ben, qui créé quelques difficultés. La consigne est alors de monter un peu en défense pour gêner les arrières latéraux. Bain n'arrive pas pour autant à jouer avec son pivôt. Le CPB joue les relances avec parcimonie (non ce n'est pas un nouveau joueur) et évite aussi les engagements rapides.

L'écart se creuse de 3 points à 10mn de la fin de la mi-temps, à l'appui de quelques relances efficaces de Sylvain dont une sur Fabien puis Herrib, et d'arrêts efficaces . Les 5 dernières minutes marquent hélas une baisse de régime. Mi-temps: 15 pour le CPB, 14 pour Bain.

seconde mi-temps:

Les consignes de fond sont maintenues: écarter le jeu, positionner le pivôt en fixe; les rentrées d'ailiers sont demandées (Alex s'impatiente à son aile). La défense doit continuer de monter un peu pour gêner les arrières latéraux et forcer les tirs en secteur central.

Bain, après avoir envisagé de passer en 5-1, reste en 6-0, en poussant la défense un plus haut sur Ben en particulier.

L'entame reprend le cours des choses: le CPB déroule son jeu collectif, fluide, mais ne trouve pas de solution. Le score reste inchangé pendant 3 mn ... Bain est moins efficace dans son attaque. L'arrière gauche devient quasi transparent.

Ben et Willou sont régulièrement contrés. Cyrille (cette fois en réussite) maintient l'équipe à flot au terme de quelques circulations fluides, bénéficiant aussi de décalages suscités par les départs d'Alex et le maintien du pivôt en statique.

Le déclenchement viendra à la 10ème minute: MoMo s'engage, obligeant le défenseur à pousser haut, et réussit deux tirs lourds. A compter de ce moment, le CPB accroît son écart sans défaillir. On signalera, pour les annales du club, le penalty tiré par Sam, notre coach joueur, se soldant malheureusement par une mine, une taupe, un échec, un bide, un déboire, une défaite, une faillite, un fiasco, un insuccès, un naufrage, un revers, une veste. Dommage, dommage, mais comme il l'a ensuite expliqué: sa main de fer était froide.

Bain applique toujours son théorème: râter les relances à tout prix. On notera une interception magnifique de Willou (arrêt de la main et shoot du pied dans la balle pour l'expulser en touche). Sylvain poursuit son travail de sape. Fabien invente la passe à rebond sur l'arbitre. On sent le CPB en grande confiance, dans une dynamique collective efficace. Les replis sont toujours disputés.

La différence forte viendra des combinaisons  Ben - Cyrille et Alex - Cyrille: Cyrille est démarqué sur son aile, MoMo mobilise l'arrière, le pivot bloque l'arrière et l'ailier de défense vient en renfort; Cyrille marque 5 fois sur une aile découverte, face à un gardien qui s'écoeure.

La fin est endiablée (on relèvera un chabala d'Herrib à 6m pleine lucarne et un kung fu, servi par Ben!). Bain tente une quasi défense tout terrain mais rien n'y fait.


le bilan:

Merci au nantais, supporter omni présent et d'une grande efficacité!


positif:
  • Le match a été disputé dans un système toujours collectif, permettant une circulation fluide. 
  • Les pertes de balles sont restées très limitées parce que la fluidité de la base arrière était réelle, sans recherche de passe impossible sur les pivots ou ailiers.
  • les ailiers ont su varier leur jeu (en finisseurs ou en entrées en second pivot).
  • Tous les replis ont été disputés.
  • la défense a été solidaire.
  • l'équipe a fait preuve d'un excellent état d'esprit de camaraderie, d'entraide et d'encouragement, et d'une solidarité sans faille.
  • un coach certes malheureux au pénalty (un seul tiré) mais efficace tout au long de la partie, plaçant les temps morts aux moments opportuns et distribuant ses consignes et encouragements avec pertience (non ce n'est pas un nouveau joueur).
négatif:
  • (parce qu'il faut trouver quelque chose) un jeu pas suffisamment étiré (tendance à concentrer les actions au centre)
  • un jeu de transition réduit (mais la profondeur du banc l'interdisait).
Goodberg: Herrib (si si!); Sylvain était nominé et l'aurait méritée.
Frisberg: Sam (pour sa seule action sur le terrain ... penalty douloureux)
déliquant: 2mn pour MoMo (et le retard immense de Sylvain)

7 commentaires:

markovitch a dit…

F2LICITATIONS A TOUTE L EQUIPE ET PLUS PARTICULIEREMENT AU COACH ET A HERRIB POUR SON RETOUR EN 4 ET SURTOUT POUR SES 3 BUTS YES ET ENCORE YES

Le nantais a dit…

Très bon compte-rendu mais qui passe sous silence un point essentiel du match !


Tout d'abord match magnifique ! Je ne parle pas latin mais ça aurait donné un truc du genre : "On est venu, j'ai vu, ils ont gagné !" (Herrib traduira)

Vous les avez usé en défense, tant mieux car avec la rotation du banc de touche plutôt restreinte, il fallait ça ! Vous avez également su faire tourner la balle devant avec des attaques placées qui lorsqu'elles étaient bien annoncées et construites sont allées au fond à chaque fois !

Effectivement la Goodberg était tendue entre Herrib et Sylvanovitch mais il vaut mieux ça que de se battre pour la Frisberg, merci à Sam qui s'est d'ailleurs sacrifié pour l'équipe avec ce magnifique tir "Taupe-Pigeon" sur penalty ! ;)

Un match qui valait vraiment le déplacement au vu de la qualité du jeu proposé par le CPB4.

J'ai entendu dire "tu as bien choisi, c'est notre match le plus abouti"... J'ose espérer que ce n'est que votre match "référence" pour la suite du championnat car je souhaite vraiment pouvoir venir vous encourager de nouveau pour la finale de la coupe !


Bref, pour en revenir à ce point essentiel du match... Point dont on ne sait encore si il relève de la mythologie ou de la paléontologie... :P
Dans des temps futurs, très lointains, lorsque des fouilles tomberont sur les ruines de ce gymnase, remontées à la surface suite à je ne sais quel évènement géologique sur le synclinorium, des chercheurs se trouveront nez-à-nez avec une empreinte de pieds... dans la zone ! Après de longues recherches, ces chercheurs tomberont sur d'anciens écrits dans une langue ancienne indiquant la présence d'une espèce inconnue à leur yeux : Herribus zonus ! Cette empreinte de pied leur donnera bien des difficultés de compréhension... Effectivement, dans leur données, cet individu est particulièrement célèbre pour ses zones d'attaque, avec un pied orienté vers le but. Or cette fois ci, la seule empreinte relevée se trouve dans l'autre sens... Miracle de la science ?

Et oui, notre cher Herrib, content de son match, arrive tout sourire et dit "beau match, on se fait chahuter mais pas de zone pour moi !" :)
C'est alors qu'un de ses coéquipiers lui répondit : "Hey, c'est de l'excellence départementale là !" et un autre de lui rappeler : "Tu oublies la zone en défense pour récupérer la balle !"

Navré Herrib mais il y a une légende à entretenir... Un match où tu ne fais pas zone, n'existe pas ! :P


Sinon pour en revenir aux tribunes...

Oui, même seul contre 51, le nantais est d'une grande efficacité ! ;)


Encore un grand bravo à toute l'équipe !

herrib a dit…

Oui, j'avais oublié (relance sur Fabien qui a galopé comme une gazelle sous EPO!) depuis les 5mn50 à 1mn de la fin de match je crois.

Et puis aussi un léger sac à dos en défense mais sans gravité p-).

denis a dit…

Félicitations a tous pour cette belle victoire en effectif réduit mais comme bien souvent au cpb4 petit effectif donne un grand match. De plus Comme l ancienne garde semble largement au niveau je peux penser a prendre ma pré retraite aux Caraïbes (je viens de découvrir ma nationalité jamaïcaine). Comme quoi l allongement du temps de carrière sportive peut permettre aux jeunes de prendre tranquillement leur RTT sans nuire a la compétitivité du CPB. Encore félicitation et a mardi.

Adrien a dit…

Félicitations à toute l'équipe!
Dommage de ne pas avoir été là pour participer à ce grand moment!

J'espère bien pouvoir remettre ça la semaine prochaine, avec l'équipe au complet!

A mardi les p'tis loups.

Alex a dit…

Super match, super ambiance, tout le monde s'est fait plaisir même le coach (enfin j'espère !! :) )
Des matchs comme celui la, on en veut tous les WE !

A demain

Cyrille a dit…

Merci à Sam Le Nantais de s'être déplacé jusque Bain pour venir nous voir, c'était très sympa de sa part! Mine de rien il avait quand même 45min de route!